House of Orality

Visiter

Le lieu

La Maison de l’Oralité, c’est le centre culturel et le centre de recherche d’Aït Ben Haddou, centré sur le patrimoine immatériel, véritable cœur battant des cultures. 

Cette demeure du début du XXème siècle est située au sommet du Ksar, près du caravansérail. Elle appartenait au chef Amghar Brahim Haddou. Elle est emblématique de l’architecture traditionnelle avec ses murs en pisée et ses soubassements de pierre. A l’intérieur, des portes en arche et un puits de lumière illuminent les lieux de manière naturelle. 

Amghar Brahim Haddou, ancien chef du village est connu pour avoir résisté au protectorat français et aux Glaoui, face auquel, il a été contraint se rendre au terme d’un siège de plusieurs années et sceller une alliance en donnant ses trois filles à marier. Pour lui rendre hommage, les habitants du village ont rebaptisé le village d’après son nom.

Qu’est-ce que l’oralité ?

L’oralité est une forme d’existence des sociétés et des cultures au travers de pratiques collectives transmises, qui demeurent vivantes et évolutives. La transmission orale n’exclue pas l’écrit mais s’exprime plus particulièrement par le corps, la voix et la danse notamment. 

Les collections

Réunion d’artisanat et d’oeuvres d’art, les collections permanentes sont présentées dans une muséographie originale associant les oeuvres à des éléments d’interprétation. Conçu comme une scène ouvrant sur l’espace de la parole, la Maison de l’Oralité permet d’appréhender une partie de la culture locale dans son environnement.

Les contenus de nos collections

  • Fonds sonores : nous présentons notamment des enregistrements de chants rituels chantés par les habitants de la vallée de l’Ounila. Transcrits, traduits et interprétés, ils accompagnent la vie des habitants.
  • Vidéos documentaires : des vidéos qui mettent à l’honneur les habitants, un lieu d’expression, dans lequel les habitants transmettent ce qu’ils ont de plus précieux : leurs traditions orales et leur manière de vivre.
  • Photos : en partenariat avec la Maison de la photographie de Marrakech, nous avons réuni des photos qui illustrent des instants de vie amazighe. Elles offrent l’opportunité rare d’un voyage au coeur des rituels et de ce qui fait l’identité amazighe.
  • Bijoux : nous présentons une collection de bijoux du Sud-Est du Maroc. Pieces d’orfevrerie exceptionnelles, les bijoux accompagne la vie des femmes, dans les instants les plus importants de leur vie.
  • Objets du quotidien : objets traditionnels, utilisés autrefois quotidiennement par les habitants de la vallée, ils se font de plus en plus rares. Présenter leur fonction, donner à toucher ses objets, c’est notre façon de les faire vivre et de réactiver la mémoire.
  • Textiles : le tissage est la spécialité des femmes amazighe. A travers la découverte de la fabrication de ces textiles, et des histoires que racontent leurs motifs, nous vous présentons le coeur de la culture amazighe.
  • Objets précieux : objets clés des cérémonies traditionnelles, ils ne sont pas seulement des symboles de richesse. Précieux par essence, ils le sont également par destination, puisqu’ils accompagnent des moment rituels.
  • Oeuvres d’art contemporaines : des artistes réveillent la mémoire amazighe et proposent une nouvelle approche de leur héritage. La culture amazighe est une culture qui vit et qui évolue.

Les objets conservés illustrent le patrimoine immatériel mis à l’honneur dans la Maison de l’Oralité. Le centre ne conserve pas des objets mais un écosystème de pratiques qui font sens. Ces pratiques peuvent être récentes ou disparues. Elles permettent de retracer l’histoire d’une société et de ses évolutions.

Loin du catalogue, la Maison de l’Oralité ne s’adonne pas à l’accumulation mais à une politique d’acquisition choisie et de production réfléchie.

Nos objectifs

Exposer et faire vivre le patrimoine via des expositions, la participation et l’organisation d’événements locaux. Il n’y a rien de pire que de figer l’oralité, la transformer en une chose qui n’évolue plus, qui est morte. Nous devons en permanence garder le souci de la parole habitée, incarnée, présente. Le coeur de la Maison de l’Oralité ne réside pas dans ses collections matérielles, pas même les enregistrements multimédia qu’elle conserve, mais dans sa programmation événementielle et sa participation aux fêtes locales qu’elle documente. La Maison de l’Oralité est un lieu de prise de parole avant d’être un lieu d’exposition et de reconnaissance de la culture locale.

Collecter et préserver sans figer les traditions, savoirs, savoirs faire, patrimoine vivant. Les études s’accompagnent de la collecte du patrimoine contemporain, elles rassemblent et documentent des ensembles d’objets tant matériels qu’immatériels, témoins de faits de société. Ces objets, dont certains peuvent entrer dans les collections de la Maison de l’Oralité, n’arrivent jamais seuls, mais avec l’ensemble de la documentation (films, photographies, entretiens, archives) qui permettra d’en retracer l’histoire, les techniques de production et de consommation, les usages, les représentations.

Documenter et interpréter les traditions, savoirs, savoirs faire, patrimoine vivant. La véritable sauvegarde réside dans l’étude et dans l’organisation et la participation à des événements plutôt que dans la conservation : « C’est seulement en connaissant parfaitement un mécanisme de créativité musicale (et plus généralement une expression immatérielle) dans sa transformation continue qu’on le sauvegarde réellement. »

Infos

Réservation

A visiter

Salons de thé & Restaurant solidaire

Circuits de visite

Plan du ksar

Voir

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Vos avis

Localisation

The provided API key is expired.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart